Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Alimentation de la femme enceinte’

Choisir pour deux : l’alimentation de la femme enceinte

Sujets: Nouveauté BU

Choisir pour deuxPrésentation de l’éditeur

À l’annonce d’une grossesse, il va de soi que plusieurs futures mamans se préoccupent de leur régime alimentaire, tant pour elles-mêmes que pour l’enfant qu’elles portent. Les sources d’information abondent sur le sujet, à tel point qu’elles ne savent plus quels conseils adopter. Certains aliments sont-ils meilleurs que d’autres ? Comment peut-on traiter les nausées ou s’assurer d’une prise de poids adéquate? Doit-on vraiment « manger pour deux » ? De quelle façon peut-on apprêter des repas simples, bons, sains et abordables ? Et qu’en est-il de l’acide folique, des probiotiques, du fer et des autres suppléments vitaminiques ?

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque de Médecine, RDC,  WQ 175 CYR

Bisphénol A et cancer : les preuves s’accumulent / Le Monde 09/04/2013

Sujets: Articles en ligne

Rarement – jamais peut-être – une agence de sécurité sanitaire aura rendu des conclusions aussi alarmantes sur un polluant à ce point omniprésent dans notre environnement quotidien. Au terme d’un travail de longue haleine ayant rassemblé les contributions d’une centaine de scientifiques, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu public, mardi 9 avril, un avis sur le bisphénol A (BPA) singulièrement inquiétant pour les générations à venir.

De toutes les substances chimiques de synthèse capables d’interférer avec le système hormonal (« perturbateurs endocriniens »), le BPA est celle qui entre dans la composition du plus grand nombre d’objets (plastiques, conserves, canettes, amalgames dentaires, etc.) ; il imprègne l’ensemble de la population occidentale.

Selon l’agence française, « certaines situations d’exposition de la femme enceinte au BPA présentent un risque pour la glande mammaire de l’enfant à naître ». En d’autres termes, les enfants exposées in utero à des taux de BPA rencontrés dans la population générale pourront avoir un risque accru de contracter un cancer du sein plus tard dans leur vie.

 

Lire la suite de l’article de Paul Benkimoun et Stéphane Foucart sur lemonde.fr

 

Lire l’article publié sur le site Anses :

Bisphénol A: l’Anses met en évidence des risques potentiels pour la santé et confirme la nécessité de réduire les expositions

Les dossiers de l’Obstétrique / janvier 2013 n° 422

Sujets: Articles (revue imprimée)

Les dossiers de l'Obstétriques n° 422

N° 422 (janvier 2013) Evolution des pratiques soignantes : la musique comme soin de développement pour les enfants prématurés

  • Peut-on conseiller l’asparthame pendant la grossesse ?
  • Maison de naissance au Québec
  • La musique comme soin de développement pour les enfants prématurés

Où trouver cette revue ?

Bibliothèque de Médecine, rez-de-chaussée, WP-WQ

« Un diabète d’origine maternelle ? » / Pour la science, juillet 2011

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« Un diabète d’origine maternelle ? » / Pour la science, juillet 2011

Pour la Science s’interroge : « Et si le syndrome métabolique, incluant l’obésité, le diabète et l’hypertension, était en partie dû à ce que mange la mère pendant la grossesse ? ».
Le mensuel note que « des études épidémiologiques ont montré que l’environnement intra-utérin, en particulier l’alimentation maternelle, participait à ce syndrome chez l’homme adulte. Restait à trouver des preuves biologiques du lien entre ces troubles et l’alimentation maternelle ».
Pour la Science fait savoir que « des biologistes de l’Unité de nutrition humaine, à Clermont-Ferrand, de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière et de l’Institut Cochin, à Paris, les ont obtenues chez la souris ». (C. Jousse et al., Perinatal undernutrition affects the methylation and expression of the leptin gene in adults : implication for the understanding of metabolic syndrome, The FASEB Journal, doi: 10.1096/fj.11-181792)
Le magazine explique que les chercheurs « ont soumis des souris gestantes soit à un régime normal (une alimentation contenant soit 22% de protéines), soit à un régime pauvre en protéines (10% de protéines). Les petits ont «subi» les régimes de leur mère du premier jour de gestation jusqu’au sevrage, puis ils ont reçu une alimentation normale ».
Pour la Science indique qu’« arrivés à l’âge adulte, les souriceaux dont les mères avaient une alimentation pauvre en protéines présentent un équilibre métabolique paradoxal : ils ont un poids plus faible que les souriceaux «normaux», mais ils mangent plus qu’eux ».
Le mensuel précise que ce « régime alimentaire pauvre en protéines durant la gestation et l’allaitement modifie chez les souriceaux l’expression du gène de la leptine, une hormone impliquée dans le métabolisme », qui « participe à l’équilibre alimentaire en contrôlant le métabolisme énergétique et l’appétit ».
Pour la Science retient qu’une « modification dite épigénétique perturbe l’expression normale du gène de la leptine et l’équilibre métabolique des souriceaux. Ainsi, une différence de régime alimentaire des mères peut engendrer des modifications de l’expression des gènes des petits, sans que les gènes ne soient mutés. […] Les conséquences à long terme sont dans ce cas néfastes, et pourraient se transmettre à la descendance ; mais ce dernier point reste à vérifier ».

Exposition prénatale à l’alcool : une goutte de trop… / Jean Hamann, Université de Laval

Sujets: Articles en ligne

Une goutte de trop

Même une faible exposition prénatale à l’alcool laisserait des traces durables sur la réponse au stress chez l’enfant / Jean Hamann

 

Y a-t-il un seuil sécuritaire de consommation d’alcool pendant la grossesse ? Il semble que non, suggère une étude publiée par une équipe de psychologues dans un récent numéro de la revue Psychopharmacology. Selon les résultats de cette étude, même une faible exposition prénatale à l’alcool a une incidence sur la réponse au stress des enfants 19 mois après leur naissance. […]

Lire la suite de l’article « Une goute de trop » sur le site « Au fil des évènements« , Journal de la communauté universitaire de l’Université de Laval.

« L’exposition prénatale aux pesticides diminuerait l’intelligence » / Le Monde, 22 avril 2011

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« L’exposition prénatale aux pesticides diminuerait l’intelligence » / Le Monde, 22 avril 2011

Le Monde fait savoir que « les enfants qui, lorsqu’ils étaient dans le ventre de leur mère, ont été exposés à des pesticides, risquent d’avoir un quotient intellectuel nettement inférieur aux autres vers l’âge de 7 ans, selon trois études, […] deux menées à New York et une autre dans une communauté agricole de Californie ».
Le quotidien explique que « l’une de ces études, menée par une équipe de l’université de Berkeley en Californie, établit qu’un décuplement de l’exposition prénatale aux pesticides organophosphorés a pour conséquence une baisse de 5,5 points dans les tests de QI des enfants en question à l’âge de 7 ans ».
Le Monde indique que les deux autres études, « celle de Berkeley et celle du Centre médical Mount Sinai, ont analysé les résidus de pesticides contenus dans l’urine maternelle, tandis que l’équipe de l’université de Columbia a testé le niveau de chlorpyrifos dans les cordons ombilicaux. Le chlorpyrifos appartient à une catégorie de pesticides appelés les organophosphorés, dont la toxicité pour les cellules du cerveau a été démontrée ».
Le journal rappelle que « jusqu’à l’interdiction de son utilisation à l’intérieur des habitations, décidée en 2001 par l’Agence américaine de protection de l’environnement, le chlorpyrifos était l’un des insecticides les plus largement répandus dans les maisons ».

Guide Nutrition pendant et après la grossesse

Sujets: Recommandations/Expertises

Guide Nutrition grossesseRetrouvez dans ce guide toutes les informations et les conseils simples à suivre au quotidien dès l’arrêt de la contraception, puis lorsque la grossesse est confirmée, et enfin pendant l’allaitement. Ce guide Nutrition pendant et après la grossesse informe sur l’ensemble des questions liées à la nutrition pendant la grossesse : besoins nutritionnels, hygiène de vie, activité physique, allaitement, allergies, nausées…