Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

« Le bisphénol A augmente le poids de naissance des bébés » / Le figaro

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« Le bisphénol A augmente le poids de naissance des bébés » / Le figaro

Yves Miserey se penche dans Le Figaro sur une « étude épidémiologique sur l’impact des phénols qui va certainement faire du bruit ». Le journaliste rappelle que « ces substances dont le fameux bisphénol A présent encore l’an dernier dans les biberons en plastique sont en effet régulièrement accusées de perturber le système hormonal et le développement sexuel normal des enfants. Ils font partie de ce qu’on appelle les perturbateurs endocriniens ».
Yves Miserey indique ainsi qu’une étude de l’Inserm, publiée dans Environmental Health Perspectives, « montre que 96% des femmes enceintes de Bretagne et des régions de Nancy et de Poitiers sont contaminées par ces substances chimiques. Mais elle montre aussi que trois de ces produits chimiques modifient le poids des nouveau-nés de sexe mâle, ces molécules traversant la barrière placentaire ».
Le journaliste précise que « les recherches sont basées sur les deux cohortes mères-enfants françaises Eden et Pélagie destinées à étudier l’impact de l’environnement durant la grossesse », entre 2002 et 2006.
Yves Miserey note que « les chercheurs ont constaté une augmentation du poids des bébés et du périmètre crânien, d’autant plus marquée que le taux d’imprégnation est élevé. Les mesures ont été effectuées à partir de prélèvements urinaires par les CDC d’Atlanta. Ils sont légèrement supérieurs aux chiffres relevés dans les autres pays européens », observe le journaliste.
Le coordinateur de cette étude, Rémy Slama, de l’université de Grenoble, souligne toutefois que « ces résultats demandent à être confirmés. Il faut savoir ce qui se passe chez les filles. Mais ce que nous avons trouvé est cohérent: les perturbateurs interagissent avec le système endocrinien et adipeux ».
Yves Miserey ajoute qu’« un autre phénol, la benzophénone 3, est associé aussi avec une augmentation du poids de naissance des enfants. Cette substance est utilisée comme filtre anti-UV dans de nombreuses crèmes solaire ».
Le journaliste remarque en outre que « les dérivés du 1,4-dichlorobenzène », une molécule qui « était utilisée en France jusqu’en 2009 comme insecticide et déodorant, […] au lieu d’augmenter le poids des garçons à la naissance, le fait diminuer », ou encore note que concernant les phtalates, « aucune augmentation ou diminution de poids n’a été relevée ». Rémy Slama précise que « cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas d’effet sur les garçons. Chez les rongeurs, les phtalates provoquent des anomalies des organes reproducteurs ».
Yves Miserey indique enfin que « les résultats concernant les malformations génitales constatées chez 72 des bébés ne seront publiés que l’an prochain ».

Leave a Reply