Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

« FIV : 70% des couples deviennent parents » / Le Figaro, Libération, le 14 juin 2011

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« FIV : 70% des couples deviennent parents » / Le Figaro, Libération, le 14 juin 2011

Martine Perez se penche dans Le Figaro sur le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire, qui « consacre un numéro extrêmement documenté sur l’état de la procréation médicalement assistée en France et publie une enquête qui, pour la première fois, répond à cette question avec précision », à savoir : « Quelles chances les couples infertiles ont-ils d’avoir un enfant lorsqu’ils se lancent dans ce parcours du combattant qu’est la fécondation in vitro ? ».
Martine Perez explique que « l’Institut national d’études démographiques, l’unité 1018 de l’Inserm, l’université Paris-Sud et l’Institut mutualiste Montsouris ont lancé une enquête à partir des dossiers de 6 507 couples ayant réalisé une première FIV dans 8 centres français entre 2000 et 2002. Pour connaître la suite de leur parcours, ces chercheurs ont réalisé une enquête postale entre 2008-2010 pour savoir où en étaient ces couples 8 ans après ».
« Leurs résultats révèlent que 70% d’entre eux ont eu l’enfant espéré, au final, même si ce n’est pas uniquement grâce à la FIV. Des taux rassurants pour ces personnes qui vivent en général leur infertilité dans une grande détresse », note la journaliste.
Martine Perez précise que dans cette étude, « après un nombre de tentatives allant de 1 à 4, 41% des couples ont réussi à mettre au monde un enfant vivant. Pour 51% d’entre eux, la naissance a eu lieu dès la première tentative, 26% ont dû attendre le deuxième essai et 13% le troisième. 10% ont subi quatre tentatives successives. Entre la décision de concevoir un enfant et la naissance par FIV, le délai moyen est de 5 ans ».
Quant aux « 59% de couples qui n’ont pas eu la chance de réaliser leur rêve de devenir parents lors de ces cycles de fécondation in vitro, […] 49% d’entre eux ont finalement réalisé entre-temps leur projet parental. Avec un délai moyen de 7 ans entre le début de cette quête et sa réalisation. Dans 19% des cas, ces couples ont eu leur enfant par adoption, dans 18% des cas par une conception naturelle et dans 11% des cas grâce à de nouveaux traitements de procréation initiés dans un second temps », poursuit la journaliste.
Martine Perez note par ailleurs qu’une autre enquête « dévoile que les résultats français sont un peu inférieurs à ceux obtenus par les Danois et les Anglais, mais équivalents à ceux des Allemands. En France, après un cycle de fécondation in vitro, le taux de grossesse est de 15% et de 14,88% en Allemagne. Au Royaume-Uni, il est de 20,85% et de 18,68% au Danemark ».
Libération retient de son côté que l’assistance médicale à la procréation « reste significative, mais concerne au bout du compte peu de couples. En 2008, ce sont «20 136 enfant qui sont nés suite à une AMP, dont 18 920 ont été conçus dans le cadre d’une AMP intraconjugale». Un chiffre relativement stable ».

Leave a Reply