Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

« Etre enceinte, une motivation pour arrêter de fumer ? » / Le Parisien, Les Echo, le 31 mai 2011

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« Etre enceinte, une motivation pour arrêter de fumer ? » / Le Parisien, Les Echo, le 31 mai 2011

« Pas vraiment », constate Le Parisien, qui indique en cette Journée mondiale sans tabac que « l’association Droits des non fumeurs s’alarme des idées reçues véhiculées sur Internet ».
Le quotidien explique que « selon une étude de l’association, 36% des femmes débutent une grossesse en fumant tous les jours, et 22% continuaient le tabac pendant les 3 derniers mois. Une pratique qui double le risque de fausse couche selon DNF, qui a lancé un site à destination des futures mamans (www.grossessesanstabac.fr) ».
Le Parisien note que le site « s’attache à démonter les contre-vérités véhiculées sur la Toile ».
De son côté, Les Echos observe que « les fabricants de cigarettes [sont] au mieux de leur forme malgré les campagnes antitabac ».
Le journal relève lui aussi que « comme chaque 31 mai depuis 1988, l’OMS parraine une Journée mondiale sans tabac », mais remarque que « les associations ont beau se mobiliser et les Etats imposer des mesures toujours plus sévères pour freiner la consommation, l’industrie du tabac ne s’est jamais mieux portée qu’aujourd’hui. […] En Bourse, les 15 premiers groupes du secteur ont vu leur valeur progresser de 43% en 1 an, et doubler en 2 ans. Ensemble, ils pèsent désormais presque 470 milliards de dollars. Du jamais-vu ».
Les Echos précise que « les plans antitabac pris en France comme ailleurs ne sont pourtant pas totalement sans effet. Entre les hausses de prix, les interdictions de fumer dans les lieux publics et les mises en garde sur les paquets, la consommation mondiale a, grosso modo, cessé de progresser. […] Mais cette stagnation n’empêche pas [les fabricants] de dégager des profits impressionnants, et sans cesse croissants ».
Le quotidien ajoute que « les ventes de cigarettes ne reculent plus en France depuis 2004. Les associations de lutte contre le tabagisme pointent des hausses de prix trop faibles ».

Leave a Reply