Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

« Deux premières grossesses issues d’embryons vitrifiés » / Le Parisien, 19 mai 2011

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« Deux premières grossesses issues d’embryons vitrifiés » / Le Parisien, 19 mai 2011

Le Parisien annonce que « deux grossesses aidées par la nouvelle technique de vitrification d’embryons ont en cours en France ». Le journal rappelle que ce procédé est « autorisé dans l’Hexagone depuis novembre 2010 ».
Le quotidien explique ainsi que « le Centre d’assistance médicale à la procréation d’Eylau-Muette à Paris a réalisé ces deux premières FIV issues d’embryons vitrifiés en France ». Les futures mamans « ont près de 35 ans et souffraient toutes les deux d’un problème de stérilité », ajoute Le Parisien.
Leur gynécologue, le Dr Silvia Alvarez, précise qu’elles « sont enceintes de 3 et 5 mois, elles sont en pleine forme et la grossesse se déroule comme n’importe quelle autre grossesse ».
Le Parisien rappelle que « la vitrification ou congélation rapide est une technique de cryopréservation dont le but est d’éviter la formation de cristaux de glace dans les cellules, qui peuvent être à l’origine de lésions. […] Pratiquée déjà depuis 13 ans à l’étranger, cette technique a permis de donner naissance à plus de 1 000 bébés dans le monde et selon les études, elle donne un taux de survie des embryons plus élevé qu’avec la congélation lente ».
Le Dr Alvarez déclare ainsi : « Dans notre centre, on obtient 84% de taux de survie avec la vitrification, contre 71% pour la congélation lente. […] Le transfert d’embryons vitrifiés a marché du premier coup ».
Le Parisien ajoute que « comme nombre de ses collègues, elle espère à présent que le législateur autorise l’application de ce procédé aux ovocytes. Certains détracteurs de cette technique avancent cependant une méconnaissance des effets de la vitrification sur les enfants sur le long terme ».
Silvia Alvarez note que « les premières naissances obtenues ne permettent pas de mettre en évidence des effets néfastes ». De son côté, le Pr René Frydman remarque que « ce blocage de la France est incompréhensible ».

Leave a Reply