Sages-Femmes@UL


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

« La clinique qui fabrique des bébés à volonté » / Le Point, numéro 2013

Sujets: Presse

Tous les jours, Mediscoop vous informe de l’actualité de la Médecine dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite sur le site de la Société Française de Médecine Périnatale.

« La clinique qui fabrique des bébés à volonté » / Le Point, numéro 2013

Le Point note dans un reportage que « toute l’Europe afflue vers Ivi, une clinique privée espagnole qui défie la stérilité ».
Le magazine relève ainsi que « depuis sa création, il y a 20 ans, cette clinique privée a aidé à concevoir 50 000 enfants. Spécialisée dans le don d’ovocytes, elle affiche des taux de grossesse record et possède un stock de cellules sexuelles humaines à faire blêmir d’envie tous les directeurs de banques de gamètes de France ».
« Alors, de toute cette Europe où la stérilité ne cesse d’augmenter, mais où les lois de bioéthique et les performances de l’aide médicale à la procréation varient d’un pays à l’autre, les patients infertiles affluent, aimantés par l’espoir », continue Le Point.
L’hebdomadaire revient sur « la pénurie française » en matière de dons, évoque ce « très cher tourisme procréatif », rappelle qu’« en Espagne, le don d’ovocytes est rémunéré 900 € », et livre notamment les propos du Dr Gallo, « jeune gynécologue lilloise venue se former chez Ivi », qui remarque : « Il y a une vraie perte de chances pour les Françaises. Pour les femmes atteintes d’un cancer, le seul recours sérieux est d’aller en Espagne. […] Le retard pris par la France, au détriment des femmes, est scandaleux ».
Le spécialiste ajoute qu’« aujourd’hui, la principale cause de stérilité est l’âge avancé des femmes, qui attendent de plus en plus tard pour avoir un enfant. La seule solution que l’on ait à offrir en France à ces femmes, […] c’est un don d’ovocytes en pleine pénurie. Alors qu’ici l’autoconservation a déjà commencé. Les Espagnoles ont conquis ce droit qui est à mon sens aussi important, dans l’histoire des femmes, que l’invention de la pilule ».

Leave a Reply